Restructuration Carrefour : menaces et opportunités pour les acteurs in-store ?


14 + 3 hypermarchés fermés fin juin ?

Le 23 février restera un mardi noir dans le calendrier retail. Les détails du plan de « sauvetage » de Carrefour ont déjà été largement commentés et mon propos n’est pas d’en faire une xième synthèse générale.

Au risque de paraître pessimiste et/ou nécrophage, le plan Carrefour va créer un trou noir, source de menaces sérieuses et à la fois d’opportunités formidables pour les acteurs de la communication in-store.

Rappel de quelques faits : 21 magasins ferment, et 20 autres sont suspendus à un fil au moment où je rédige cette colonne. Quelle que soit l’issue des négociations avec Champion, ce sont pas moins de 17 hypers qui vont passer à la trappe ou changer de bannière, soit 30% du parc d’hypers Carrefour.

Les 17 magasins qui vivent leurs dernières heures restent des hypers, autrement dit des magasins qui débitaient des volumes de ventes.  Et les marques vont devoir compenser les réductions de volume dans d’autres canaux retail, chez d’autres retailers, ailleurs !

Comment va s’effectuer le report? J’imagine qu’aucune marque n’avait établi ses plans en prévoyant ce scénario catastrophe là ?

Où sont les menaces ?

  • Les hyper Carrefour restent un des formats de magasin où les displays étaient largement présents. La place et le besoin de théâtralisation favorisaient leur utilisation. Des réductions de volume à prévoir pour les fabricants de displays ? Les displays placés chez Carrefour ne pourront être transférés chez Colruyt ;)  Les hypers éventuellement repris par Champion devront trouver leurs marques avant de tourner. Les annonceurs vont-ils encore investir chez Carrefour même à moyen terme ?
  • Les régies commerciales (ex : Cash Point, Mall Clear Channel) vont devoir ajuster leur offre en fonction du nouveau parc. Des pertes de budgets en vue ?
  • Et quid des campagnes promo exclusives Carrefour prévues d’ici à fin juin (date butoir des fermetures). Maintenues ou annulées ?   Qui paiera les frais déjà engagés ?

Où sont les opportunités?

  • Où les déçus de Carrefour ou sceptiques vont-ils aller faire leurs courses dans les régions désertées ?   Des études consommateurs et shoppers à lancer?
  • Carrefour est connu pour ses soucis logistiques et problèmes de ruptures de stock qui en découlent, les marques ne pourront pas se permettre d’out-of-stock chez les autres retailers.  Des drives selling-in et suivi des assortiments à organiser ?
  • La réduction des volumes qui sera inévitablement enregistrée sur l’enseigne Carrefour (grève, réduction du parc, réactions des consommateurs …) devrait être compensée. Des opérations promo spécifiques aux autres retailers à imaginer ?

Les listes de menaces et opportunités sont bien entendu non exhaustives. Les effets collatéraux seront nombreux et toucheront le secteur in-store dans son ensemble. Même malade Carrefour restait un poids lourd de l’environnement retail.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s